WiFi 6E officiel : l’Alliance lance un nouveau standard 6 GHz plus rapide …

Il s’appelle WiFi 6E : en amont de l’ouverture du CES 2020, la WiFi Alliance vient d’annoncer l’arrivée d’un nouveau standard WiFi tiré de la norme WiFi 6, mais avec la particularité de pouvoir opérer dans la bande de fréquence 6 GHz. Le résultat ? Un débit plus important et une latence réduite, au prix d’une portée plus courte. 

La WiFi Alliance vient d’annoncer le WiFi 6E. Et bien sûr, le premier commentaire que l’on peut sans doute faire, c’est que le nom de la norme laisse un peu à désirer : ces dernières années la WiFi Alliance avait en effet redoublé d’efforts pour harmoniser les appellations des différentes normes, de sorte que chaque génération ait droit à un nom plus clair que les appellations du type 802.11a/b/g/n/ac/ax employées par le passé.

Ainsi on parle depuis quelques temps de WiFi 1, 2, 3, 4, 5, 6… mais désormais, il faudra aussi parler de WiFi 6E. A sa décharge, la WiFi Alliance avait néanmoins une bonne raison d’appeler cette nouvelle norme de la sorte. Le WiFi 6E est en fait une évolution du WiFi 6, plus qu’un standard réellement inédit. Sa seule vraie différence avec la génération antérieure, c’est que le nouveau standard peut désormais exploiter la bande des 6 GHz, en plus des bandes 2,4 GHz et 5 GHz.

Ce qui lui offre des performances accrues, notamment en termes de débit et de latence réduite, au prix d’une portée plus courte. Au cas où vous vous poseriez la question, la WiFi Alliance a déjà posé des demandes auprès du régulateur américain (FCC) et la Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications prévoit d’harmoniser la bande des 6 GHz en Europe dans le courant de l’année 2020.

Cette bande était jusqu’à présent utilisée par des systèmes de contrôle de trains (5915-5935 MHz en France), certaines communications satellite, ainsi qu’en radioastronomie. L’approche qui semble se dégager, compte-tenu de la faible puissance du WiFi 6E est de chercher à établir une cohabitation dans la bande de fréquence plutôt que de réserver totalement son usage.

Grâce à son débit et à sa latence faible, le WiFi 6E pourra complémenter la 5G là où elle n’est pas disponible, avec des débits et latence adéquats pour des applications comme la réalité augmentée ou virtuelle sans fil par exemple. Les premiers appareils à en profiter seront des smartphones et des routeurs, dont certains seront fabriqués dès 2020 à en croire le consortium.

Source

Laisser un commentaire